La souffrance, la douleur n'est pas une fatalité


Les moyens existent : Encore faut-il se soigner !

Il existe des médecins, même s'il n'y a pas de spécialité "Migraines" ou "Céphalées" en médecine, qui se sont intéressés aux céphalées et qui savent faire un bon diagnostic, prescrire les bons médicaments, adapter les doses au cas de chacun. Ces médecins sont souvent des neurologues ou des anesthésistes, mais il y a aussi des généralistes qui savent traiter une céphalée. Encore faut-il suivre leur ordonnance avec un soin méticuleux et ne pas hésiter à téléphoner si le traitement prescrit ne convient pas.
Le médecin a besoin de votre aide pour régler le traitement

Il existe aussi des médicaments de plus en plus pointus.

Face à un marché de 20% de la population mondiale, on peut penser que les laboratoires pharmaceutiques ne restent pas les bras croisés. Encore faut-il ne pas acheter n'importe quoi, sans prescription médicale et ne pas les avaler n'importe comment


Enfin il existe l'Institut du Mal de Tête qui est là pour vous écouter, vous guider dans votre conduite à tenir, face à cette offre médicale et pharmaceutique.

A l'Institut on apprend aussi à reconnaître les causes de ses maux de tête, à les combattre et à se débarrasser des problèmes qui vous encombrent psychologiquement et qui peuvent être à la source de vos maux de tête. Encore faut-il lui faire confiance !

Car avoir confiance dans le thérapeute c'est faire la moitié du chemin sur la voie du soulagement