Consultation du place à l'Institut du Mal de Tête

Les consultations sur place

Le Calendrier des douleurs

Je dis souvent à mes patients avec un certain humour mais non sans autorité :
« Remplissez bien votre calendrier des douleurs car c’est mon meilleur médicament » En effet n’étant pas médecin je n’ai pas le droit de prescrire.
Mais le fait de s’observer en remplissant chaque jour son calendrier va aider mon patient à comprendre comment il fonctionne et cela va commencer à le déstresser, le stress de la douleur présente ou à venir étant à la fois la cause et la conséquence de la multiplication des migraines ou de la répétition quotidienne de la douleur dans une céphalée de tension.
Et pour moi, il faut absolument que j’arrive à poser le diagnostic et si le discours
spontané du début était riche d’informations et m’avait donné des pistes, il faut à présent les vérifier et surtout mieux connaitre le déroulement des douleurs.
D’où le calendrier des douleurs où l’on note chaque jour la date, l’heure du réveil et la note de douleur au réveil, l’heure et la douleur au déjeuner de midi, et au coucher. Et puis, à chaque fois que l’on prend un médicament, que ce soit pour les maux de tête ou pour autre chose, on écrit le médicament et on note l’heure à laquelle on l’a pris et la douleur que l’on avait à ce moment.

MAIS QUI ÊTES VOUS Madame Lagrange pour avoir mis au point cette méthode ?

Comme vous le savez je suis psychologue mais je n’ai pas travaillé qu’en psychologie clinique. Pendant de longues années j’ai réalisé des sondages d’opinion et de comportements pour de grandes maisons comme l’Oréal, la RATP, SEB TEFAL et CALOR, et surtout la grande marque pétrolière française TOTAL. Et lorsque l’on travaille pour des sociétés telles que celles-ci, toutes premières sur leur marché, on n’a pas droit à l’erreur.

Alors, avec mes patients qui viennent me voir parce qu’ils n’en peuvent plus d’avoir mal à la tête, avec eux, encore plus qu’avec les grandes sociétés, je n’ai pas droit à l’erreur.

C’est pour cela que mes consultations pour les maux de tête sont extrêmement rigoureuses.
Quand le patient revient avec son calendrier des douleurs, soit le diagnostic est évident et simple à soigner je lui dis d’aller revoir son médecin traitant avec une lettre de ma part. Soit, le diagnostic nécessite un traitement spécifique, je l’adresse alors à un neurologue ou un ORL (la partie nez-gorge-oreilles fait bien partie de la tête), soit encore à tout autre spécialiste qui peut -être concerné) dentiste, psychiatre, endocrinologue, gynécologue, gastroentérologue, interniste etc.
Je ne conseille jamais d’aller chez l’ophtalmologiste, bien que les gens se plaignent d’avoir mal aux yeux, car je sais que le nerf ophtalmique est très concerné dans la crise de migraine, et je sais que ce n’est pas un problème d’appareil optique mais un problème de neurologie.