Single Blog

Clinique de la migraine

Beaucoup de personnes souffrant de migraines, de céphalées de tension, de céphalées chroniques non identifiées mais extrêmement douloureuses et handicapantes dans la vie de tous les jours, se disent que ce n’est pas possible de continuer à vivre comme ça et ils recherchent une clinique de la migraine.

Or, sous ce nom-là des organismes s’intéressant aux céphalées chroniques n’existent pas en France.

Il y a des services de la douleur dans beaucoup d’hôpitaux, à Paris il y a les Urgences Céphalées à l’hôpital Lariboisière dédié aux personnes souffrant d’une crise de migraine insupportable et nécessitant des soins d’urgence. Dans certains hôpitaux comme le CHU de Vannes il y a des consultations dédiées aux céphalées et aux migraines, mais il n’y a pas de clinique de la migraine.

En fait une clinique est un établissement où l’on hospitaliserait des personnes souffrant de migraine ou de céphalée de tension, or une hospitalisation ne se justifie pas pour traiter ces affections pourtant très douloureuses.

Alors pourquoi un Institut du mal de tête ?
Revenons d’abord à la définition du mot « Institut ».

Si l’on prend les définitions du dictionnaire on trouve :

1. Corps constitué de savants, d’artistes, d’écrivains, institut de recherche.

2.Établissement où l’on donne des soins comme Institut de beauté

L’idée de l’Institut du mal de tête était bien de créer une équipe de spécialistes qui, outre les soins prodigués aux malades, auraient ensemble fait avancer les connaissances sur les différentes sortes de céphalées et leurs traitements. J’aurais animé cette équipe.

L’ordre des médecins ayant été mis au courant de ce projet s’est fortement opposé à ce qu’une psychologue « dirige » des médecins. Il n’était évidemment pas question de les diriger mais simplement de faire un travail d’animation de groupe pour aller vers une véritable amélioration de la vie des personnes souffrant de maux de tête chroniques.

Dans mes activités précédentes de psychologue, notamment dans le Groupe TOTAL où j’avais passé une partie de ma carrière, j’avais très souvent animé des groupes de travail- notamment des ingénieurs ou des commerciaux – et je me savais prête à animer une équipe de médecins, sachant naturellement qu’il n’était absolument pas question pour moi de me substituer aux médecins.
Avant toute autre chose, j’avais demandé au Docteur Valade, neurologue spécialiste de la douleur, une formation sur la migraine et ses traitements ainsi que sur les autres formes communes de céphalées.

Ne pouvant plus organiser l’Institut du mal de tête comme je l’avais imaginé, et bien décidée à aider ceux et celles qui souffraient de ces douleurs paralysantes, j’ai décidé d’ouvrir l’Institut du mal de tête avec les médecins à l’extérieur des murs mais sans eux à l’intérieur.

L’Institut du mal de tête est donc un centre de la migraine, qui débute le traitement au cours d’une ou plusieurs consultations avec la psychologue et qui dans un deuxième temps renvoie les patients aux médecins spécialistes.

Comment la psychologie peut-elle aider ces patients à soulager leurs douleurs je vous l’expliquerai dans mon prochain blog.

 

Comments (0)

Post a Comment