Single Blog

Le meilleur centre anti-migraine?

 

Sur le WEB, je découvre avec stupeur ce classement où l’institut du mal de tête apparait en premier devant des médecins très connus pour leur expertise en matière de migraine. Ou des centres hospitaliers comme le centre des urgences céphalées de l’hôpital Lariboisière.

Certes sur le plan médical il n’y a même pas à faire la comparaison puisque ils sont médecins et que le travail qui est fait avec les personnes souffrant de migraine à l’Institut du mal de tête est effectué par des psychologues. Et pour tout vous dire je ne me serais jamais permis d’écrire cela. Et je ne sais pas qui ou quoi dans le Web a  établi cette classification.

Mais ce qui est certain c’est que, comme son nom l’indique, l’Institut du mal de tête ne travaille pas seul.

Il fait appel en permanence aux médecins les plus compétents en la matière et aux autres professionnels de santé comme les masseurs kinésithérapeutes ou les chirurgiens-dentistes et c’est là une de ses forces. C’est qu’il s’appuie dans une grande liberté sur la science et l’expérience de scientifiques qui connaissent intimement le fonctionnement du corps humain et en particulier celui des maux de tête chroniques qui font souffrir près d’une personne sur 5 dans le monde. Un chiffre impressionnant !

Ceci dit il faut quand-même rendre à César ce qui est à César.

Si l’Institut du mal de tête jouit d’une telle réputation c’est que ayant été voulu par une psychologue il met au service de ses patients toutes les ressources de la psychologie, à savoir l’écoute  et la compréhension de la personne  qui souffre, l’esprit d’analyse et de synthèse qui lui fait mettre en relation l’histoire de la vie de la personne avec la nature de ses maux de tête (car il n’y a pas que les migraines),  sa situation familiale personnelle et professionnelle, la manière dont il vit et se soigne, avec les circonstances d’apparition des symptômes et la nature de ses symptômes.

Et puis à l’Institut du mal de tête on utilise une des matières de la psychologie qui est la Pédagogie. La pédagogie c’est l’art d’apprendre des choses à un enfant ou à un adulte.

Alors oui, à l’Institut du mal de tête nous faisons de la pédagogie.

Tout d’abord nous expliquons avec un schéma sur une feuille de papier  ce qu’est la crise de migraine, dans quelle partie de la tête cela se passe et comment ça marche une migraine.

Ensuite, toujours sur le même schéma, nous expliquons quels médicaments peuvent faire passer une crise de migraine et comment ça marche ces médicaments, à quels organes ils s’adressent : les vaisseaux sanguins ? les cellules nerveuses ? leurs récepteurs ?

Quand il a bien compris tout cela le patient est capable de comprendre pourquoi il faut utiliser tel médicament plutôt que  tel autre et à quel moment de la crise il faut le prendre.

Il ne lui reste plus qu’à se rendre chez son médecin et quand celui-ci lui  prescrira le bon médicament, il n’aura aucune difficulté à comprendre ce que le médecin lui expliquera.

En fait, contrairement au médecin qui n’a que peu de temps pour expliquer quelque chose de complexe à son patient, à l’Institut du mal de tête la première consultation peut durer entre une heure à un heure et demie.

C’est bien le rôle du psychologue de se charger de toute cette écoute et de cette pédagogie tout en prenant en compte l’histoire du patient.

D’ailleurs dans les centres de la douleur des hôpitaux il y a toujours des psychologues en appui des médecins.

Enfin, à la fin de la consultation, le psychologue vous remet un calendrier des douleurs parfaitement étudié pour suivre dans la durée l’évolution des douleurs.

L’idée est de faire noter au patient ses douleurs « tous les jours que Dieu fait », même et surtout quand on a zéro douleur.

Car en effet l’une des caractéristiques de la maladie migraineuse c’est que la migraine survient par crises cela veut dire que la plupart du temps on n’a pas mal à la tête. On va très très bien.

Mais pendant la crise c’est l’horreur !

Le patient note donc tous les jours sa douleur à des moments clé de la journée.

Et il note aussi sa note de douleur à chaque fois qu’il prend un médicament.

On note aussi, chaque jour, les évènements c’est-à-dire tout ce qui sort de l’ordinaire ainsi que –pour les femmes- les jours du cycle.

Quand il revient voir son psychothérapeute avec son calendrier des douleurs le patient a pris conscience des facteurs déclenchants de la migraine , de la bonne ou de la mauvaise manière avec laquelle il a pris ses médicaments et il peut en parler avec son psychothérapeute, qui, à la lumière du calendrier des douleurs peut comprendre ce qui a marché ou non.

Il s’ensuit une conversation entre les deux et une compréhension des choses qui va amener par exemple le psychologue à adresser son patient à un médecin spécialiste, neurologue, ORL, endocrinologue etc.. à lui donner des conseils comme de faire plus de sport ou de se faire aider à la maison pour le ménage ou pour les devoirs des enfants, ou bien, tout simplement à constater que la situation s’est nettement améliorée et qu’il faut continuer dans cette voie.

 

 

 

 

Comments (0)

Post a Comment

Institut du mal de tête